Gommegnies

La commune accueille trois calvaires :

Calvaire du chêne des Loups, 822 route du Quesnoy
Calvaire du chêne des Loups, 822 route du Quesnoy

Il semble qu’il y avait à cet endroit préalablement à ce calvaire une chapelle du même nom selon le plan cadastral de 1823 (chapelle Queue de Leu section B n ° 25).

« L’originalité de ce calvaire est sa voûte dite en  » cul de four « . Son origine reste floue. Le Christ, au dessus de l’autel, fût remplacé suite au vol de l’original en 1976 avec différentes statues qui ornaient les niches de ce calvaire, placées de part et d’autre du Christ (Saint Jean, Sainte Marie, Sainte Marthe et Saint Hubert). Les voleurs n’ont laissé, sur la croix, que les bras du Christ, ceux-ci étant impossibles à décoller.                                                                                                                                                                                                A proximité de ce calvaire se trouve le chemin qui relie Carnoy à la départementale Le Quesnoy-Bavay, lieu dit « Le Marais ». Nommé chemin  » du Pont du Tour « , il y avait en son point le plus haut, une tour de garde tenue par des hommes chargés de protéger l’Abbaye de Cambron.                                                        Entre l’Abbaye et cette tour de garde, l’on peut apercevoir les vestiges d’un ancien moulin.             Certaines recherches et suppositions permettraient de dire que face au calvaire, se trouvait le  » chemin du Paradis  » qui devait conduire les moines de l’Abbaye de Cambron au cimetière qui leur était réservé. La révolution de 1789 rebaptisa cette ruelle « Le Paradis des chevaux ». Source : Wikipédia

                                                                            &&&&&

Calvaire St Tremblant sur la D 87
Calvaire St Tremblant sur la D 87

On y dépose des chaussures pour guérir les enfants ayant des difficultés à marcher.

Cadastre de 1826 P 31/712
Cadastre de 1826 P 31/712

1 calvaire section B n° 106 au bois d’Hitonsart. Il appartient à EVRARD Martial maire de Gommegnies

Descendants de Martial Thomas EVRARD

Martial Thomas EVRARD, né le 2 juillet 1774, Gommegnies,  décédé le 22/10/1866 Saint Waast (+ Hameau du Plat de Bois) cultivateur, maire de 1809 à 01/1831, notaire.

Marié le 6 mai 1815, Saint-Waast, avec Marie Florentine Philippine Caroline HAUGOUBART, née le 8 décembre 1786, Saint-Waast, décédée le 10/08/1861 St-Waast

… dont:

  • Martial Désiré, né le 27/05/1816, Saint-Waast, Brasseur à Saint Waast en 1849 cultivateur en 1866 décédé le 19 septembre 1887, Preux-au-Sart,  (à l’âge de 71 ans), propriétaire.

Marié le 18 avril 1849, Saint-Rémy-du-Nord, avec Adèle Jh CARNOY, née en 1816, décédée après 1872

… dont:

    • Marie Florentine, née le 18 décembre 1850, Saint-Rémy-du-Nord, décédée après 1911, propriétaire.
      Mariée le 8 juillet 1872, Saint-Waast,

avec Charles Édouard Amand François GIRARD, né le 26 mai 1847, Preux-au-Sart,   décédé le 21 avril 1909, Preux-au-Sart, (à l’âge de 61 ans), cultivateur, propriétaire, maire .

Cadastre de 1897 P 31/712
Cadastre de 1897 P 31/712

2 calvaires section C n° 70 au bois d’Hitonsart (Ex B 106) et section C n°171 (Ex B 25) au Marais.

Le C 70 appartient toujours à la famille EVRARD à travers sa petite fille Marie Florentine mariée à GIRARD Charles.

La Chapelle Queue de Leu est bâtie sur la parcelle cadastrée B 25 qui est un pré en 1840 appartenant de 1870 à 1884 à DELEPINE Dieudonné propriétaire à Frasnoy puis de 1884 à 1897 à GABET DESQUESNE François propriétaire à Landrecies. Devient C 171. Ce calvaire au marais appartient à la commune en  1905. (ADN 35 P 664)

                                                                                &&&&&

Calvaire entrée cimetière
Calvaire entrée cimetière

Calvaire entrée cimetière (5)

Il recueille les derniers comtes Franeau de Gommegnies.