Glageon

Calvaire de Glageon sur un tertre
Calvaire de Glageon sur un tertre

Il est érigé à partir de 1727 pour remercier Notre-Dame de Montaigu de l’exaucement d’un vœu. Un pèlerinage s’y déroule dès la fin du XVIIIe siècle. Il sera renforcé dans ses fondations au XIXe siècle par 4 gros piliers de pierre bleue taillée. Il est coiffé  d’une toiture à quatre pans sur une imposante charpente en chêne massif. Du haut de ce récif corallien, Il domine toute la localité ainsi que la carrière située juste à côté.

Dans les archives nous avons retrouvé ce document faisant état de la donation du calvaire. Il porte la date de 1727.
«Pour mémoire à la postérité et à mes enfants.
Je soussigné propriétaire après Dieu de deux razières de terre sur le caillois, tenant aux haies Demon (?), connaît et confesser d’avoir accordé à perpétuité, autant d’espace de terrain sur la dite terre qu’il est convenable pour y ériger un calvaire, à la plus grande gloire de Dieu et en mémoire de la mort et passion de notre sauveur Jésus Christ, lequel a été fait par la dévotion de Demoiselle Marie Goulard, la vigilance et sollicitude de Monsieur Robert Blanchart, notre très digne pasteur, comme aussi du présent donateur et plusieurs autres personnes pieuses de la paroisse de Glageon le huit du mois d’avril mil sept cent vingt sept.
Le document est signé Lefèbvre. Source : Chrisnord selon son blog du 20/06/2012

Ce document pourrait avoir été signé par le Père Jacques Lefèbvre jésuite à Glageon dont sa présence est attestée dans cette paroisse en 1748 : cf. Mémoires de la Société d’émulation de Cambrai en date du 12/12/1909.

En 1727 donc P Lefebvre donne un terrain sur lequel Marie Goulart, veuve de Jean Théodore de Gozée, fait ériger un calvaire. Ce monument subira au moins trois réfections. Les pilastres en maçonnerie seront remplacés par quatre piliers en pierre de taille entourés de grille en 1868. En 1912-1913, des réparations seront entreprises aux frais de Louis Hubinet et, en 1992-1993, la commune le restaure complètement avec une inauguration le 4 juillet 1993, en présence de Monseigneur Delaporte, évêque de Cambrai.